La Chèvre jaune & Balade caprine à travers la littérature tourangelle, Paul de Musset, Jean Domec

Vous avez lu ce livre ? N'hésitez surtout pas à intervenir, commenter, critiquer sur la page de bienvenue.

La Chèvre jaune

Informations pratiques :

Titre : La Chèvre jaune & balade caprine à travers la littérature tourangelle
Auteur : Paul de Musset, Jean Domec
Collection : Côte à cote n° 0
ISBN : 978-2-916965-03-1
Format : 14 cm x 20,5 cm
nb pages : 160
prix de vente public : 13 €
date de publication : 15 août 2010

Ce livre est fabriqué par votre apprenti libraire à l’unité.

Au préalable, vous pouvez le feuilleter, lire les billets à son propos, lire les réactions des lecteurs.

Quatrième de couverture

On fait, en Sicile, une grande consommation de lait de chèvre. Tous les matins, quantité de troupeaux descendent des mon­tagnes et parcourent les villes en distribuant le lait de maison en maison. Le dormeur, réveillé par le son joyeux des clo­chettes, ouvre sa fenêtre et s’amuse à regarder ces escadrons de nourrices qui apportent dans leurs mamelles le remède des poitrines malades et le déjeuner des enfants sevrés. Les chèvres possèdent la mémoire spéciale des localités. Le trou­peau s’arrête avec un instinct merveilleux devant chaque porte où il y a un chaland, et la nourrice chargée d’alimenter la maison se détache aussitôt de la bande pour venir se faire traire avec un air soumis et grave, comme si elle comprenait l’importance de ses fonctions. Les chevriers, n’ayant pas de coups à donner ni de cris à pousser comme les conducteurs de bœufs, sont des gens d’humeur douce qui gagnent leur vie sans beaucoup de fatigue, finissent leur journée de bonne heure, et vivent plutôt en associés qu’en maîtres avec leurs compagnes cornues.