Le 24 novembre je fus pris d’un fou rire : le logiciel utilisé par la Mairie de Rouen pour son système de messagerie, celui qui tue les spam, ne supporte le mot Conard. Obligé de censurer le titre d'un livre en C... pour que le courriel arrive à son destinataire. Louis Conard qui édita la correspondance de Flaubert doit se faire chatouiller par les asticots.

Voulant poster au Maire une demande de changement de nom de la rue qui épousa tous les régimes : Royale, Impériale, République (on m'a dit que pendant la guerre c'était Nationale, mais je n'ai pu vérifier) ; lui affubler un nom qui rendra la fierté à ses riverains et aux passants d'un soir. Hésiter juste entre rue des Conards ou rue de la Conardie... cette dernière pouvant paraître prétentieuse : des communes, cantons, villes, régions, pays, pourraient se la disputer.

Bref, je vais devoir rédiger ma demande sur papier vergé ou pas.