Par ceste bande estoit donné le dizain, duquel en certains lieux estoit faite lecture avec une ballade, ainsi que devant est dit, dont la teneur ensuit :

Pour subvenir aux affaires urgens
De nostre abbé, sans matière lassive,
Et resjouir nos marquis et regens
Luy avons fait ce jourd’huy la laissive.

Dizain.

Religion assemble les drappeaux,
L’Eglise eschange, et Foy et Verité
Y teurdent fort ; Simonie en fardeaux
Le linge baille, et dame Pauvreté
Le linge estend ; puis, par Activité,
Ambition assiet, et Avarice
Le feu allume ; en tout plie Justice ;
Faveur, Richesse y lavent par esbat ;
Hipocrisie, a de verser, l’office ;
Folle Amour seiche, et Noblesse après bat.

Ballade où par ordre est escrit
Ce qu’entend le dizain subscript.

Religion assemble en un grand sac
Force drappeaux soubs sainte Vérité,
Et pour emplir de bribes son bissac,
Blasme Avarice et presche Charité.
L’Eglise eschange, en grand authorité,
Linge sacré, et le portent par faits
Petits asnons et grands asnes parfaits.
Verité teurd, et Foy par chemins droits,
Tant qu’on les blasme en France et Normendie,
Et de tels gens se sert en maints endroits,
Le pere abbé et dame Conardie.

Ambition assiet dedans le bac,
Montée en haut par curiosité ;
Lors Simonie et d’abhoc et d’abhac
Le linge baille soubs grande falsité.
Puis Avarice, en champs, ville et cité,
Le feu allume avec soufflets infets ;
Hipocrisie en vaisseaux putrefaits
Verse et reverse, et tousjours fait la croix,
A celle fin que bonne on la die,
Pour demonstrer quell’ sert du bout des doits
Le pere abbé et dame Conardie.

Richesse lave, et Faveur en un lac
Prenans plaisir en toute volupté,
Avec leurs chiens suivent la beste au trac,
Et tout leur train selon leur volonté.
Noblesse y bat en pompe et gravité,
Et Pauvreté, honteuse en dits et faits,
Tousjours estend, dont tels sont les effets
Que grief travail luy tout parolle et voix ;
Faute d’argent luy contraint qu’ell’ mendie.
Voila comment se sert en maints endroits
Le pere abbé et dame Conardie.

Envoy.

Conards aimants les amoureux tournois,
Folle Amour seiche ainsi que font les noix ;
Aprés, Justice au besoing souvent plie,
Et le tout serre en vieil coffre de bois
Le pere abbé et dame Conardie.

précédent - suivant

in Les Conards de Rouen, 2009.