BLANQUE

de plusieurs pièces excellentes et rares
trouvez dedans les vieilles aumoires de l’abbaye,

Et addirez depuis le tems de Noé jusques à present qu’ils ont esté recouvertes.

Premierement.

Le corselet, dont estoit vestu le dieu Mars, lorsqu’il fust surprins par Vulcain avec Venus, auquel sont gravez toutes les batailles que les Pigméens ont eu contre les gruës, estimé par les heaumiers de Paris à la somme de unze mil medicaux d’or.

Le voulge ou javelot dont Cephalle tua Pocris, où sont gravez les batailles de Baccus contre les Indois, estimé par les four­bisseurs haut et bas à quinze mil portugaises.

La targe d’Ajax, de telle estoffe qu’on ne sçait que c’est, où sont par semblables gravez les faits d’armes de Caillette et Triboulet, estimée par lesdits fourbisseurs à quatre mil trois sterces d’or.

La massuë d’Herculles dont il tua le serpent lernean, estimée par les dessusdits à huit millions d’or. L’espée ou bracquemart de feu frere Jean des Entoumeures, garnie d’or, estimée par deffunt Guernotte à vingt deux mil moutons à la grand laine.

La dague dont Lucresse se tua pour un coup de fesse, estimée par feu Rizou à douze mil saluts d’or. Les botines du feu sieur de Saint Germain, jadis thresorier de la maison abbatiale, estant fourrez de martres telles que les espa­gnolles portent à Rouen autour de leur col, et les esperons de mesmes, estimez par le deffunt La Regnardiere à neuf mil reaux d’or.

L’asne sur laquelle montoit ordinairement Silene, grand amy de Baccus, enharnaché du harnois de Bucephal, cheval d’Alexandre le Grand, estimé par les courtiers de chair humaine à cinquante mil huit cens saize croisades.

La cheville du cheval de Pacollet, qui avoit esté adirée par l’espace de traize cens ans, et à present recouverte, estimée par les charpentiers et menuisiers à soixante trois mil quatorze doubles Henris. Une roüelle de dent de ciron, enchassée en or, aussi grande que la tour du Colombier, estimée par deffunt Cajollet à quatre vingt six mil double ducats à deux testes d’or.

L’os couronnal d’une pulce noire, aussi enchassé en or, ouvragé de tauchie, estimé par deffunt Gratian à cinquante six mil douillons d’or.

Les lunettes d’Argus qui avoit cent yeux, estimez par les lunetiers à deux cens quatre vingts millions de ducats.

Le carcan qu’avoit l’Engingnarde quand elle espousa mere Jeanne, estimé par deffunt Jean Viard à vingt un mil unze ducats à potence.

Le teurs de mariage d’Urgaude la descognuë avec le sage Alquiff, estimé par les biblotiers à trois cens vingt six mil escus.

La fueille du figuier dont Ève couvroit sa nudité, estimée à neuf cens mil trois pistollets.

Le premier brin de la v..... apporté de Naples en France, enchassé en naque de perles pour avoir meilleure couleur, estimé à quatre vingt un mil angelots et demy.

L’anneau de Hans Carruel, propre pour garder les cocus de porter besicles, estimé à quatorze cens mil dix nobles à la roze.

Trois livres d’entendement feustré, estans dans une boüette de coral de la grandeur des halles du vieil marché, pour guarir du flux de bourse, estimées à trois cens quatre vingts mil fleurins d’or.

Une harcelée de cornes de cocus, dont le nombre est tel que l’on ne le sçauroit nombrer, estimée à six vingt deux cens neuf mil charetées de pieces de long vestus.

Les esperons que Heurtally avoit pour piquer l’arche de Noë sur les ondes, estimez à traize mil charetez de francs.

L’escuelle où Adam et Ève mangeoyent leurs pois au commen­cement de leur mariage, faite de riche estoffe, estimée à huit vingt mil charetez de quarts d’escus.

La callebasse de Maugis d’Aigrement, aussi grande que la tonne de Sainte Barbe en Auge, estimée à neuf cens mil traize brouetez de testons de Navarre.

Le grand messel de Sainte Geneviesve de Paris, où l’on chante a furore Normennorum, estimée par l’hermite d’Orival à trente neuf pennerées de badaux.

La branche de l’arbre où Absalon demeura pendu par les cheveux, estimée à traize cens demis escus. La maschoire d’asne dont Sanson tua mille Philistins, estimée à quatre cens millions de ceraphs.

L’escarboucle que maistre Guillaume de Louviers portoit au doigt medical, de prix inestimable, estimée au prix de la valeur de la vigne d’or présentée à Cyrus, roy des Perses.

Le flajollet dont Mercure endormit Arguë, quand il gardoit Yomuée en vache, estimé par les cornemuseurs à trente deux mil angelots de thorren.

Le bec de l’aigle qui mangea le polmon de Promethée, estimé par les poullailliers à dix huit mil tallens d’or. Le cadenas dont étoit fermé le cheval de Troye, estimé par les serruriers vingt six mil pieces de vingt huit sols.

Les mitaines de la reine de Sabba, et une de ses pantoufles, estimez par les guantiers et cordonniers à traize mil six cens philippins d’or.

La corbeille où Virgile demeura pendu à Rome, estimée par les pennetiers à six mil sept cens quatre douzains au moulin.

Le bonnet doctoral de Colas à quatre heures fait de la toison d’Or conquise par Jason, estimé par les bonnetiers, à saize cens mil traizains.

Le collet de Gare le heurt, avec trois boutons d’or de la grosseur et façon de la fontaine du marché aux Veaux, estimé par les carreleurs à trente mil millions de malvedis.

La perle que Cléopâtre mangea en son banquet, quand elle gagea contre Anthoine le triunvir, estimée par les joyalliers à deux cens dix sept mil nobles Henris.

Le trenche-plume de Bredallin avec le dellot, estimé par les gardes du mestier à mil livres de rente annuelle, tout bien conduit et mené s’il n’y a reprinse.

L’aureille de Grimouïn, grande comme un vent à vanner du bled, estimée par les essorilleurs, à deux charretez de liards au barbeau.

L’estingue de quoy David tua Gollias, avec la pierre, estimée par Chrestien Pierrier à traize mil brouetez de doubles neufs.

Le cornet de Roullant, qui mourut à la bataile de Roncevaux, estimé par gens à ce recognoissans et faiseurs de brindolles à neuf mil pieces de Nefle.

Les griffes du griffon de Huon de Bordeaux, estimez par le greffier de Lorris à dix huit mil de quarts de ducats d’or.

La rondache de Mills et amis, estimée par Catherine la petote à dix huit mil huit sols aux vaches. Une des dents du grand maillotins d’Orival, estimée par Cajollet à trois mil traize carollus.

L’œil de l’elephant du grand Hannibal de Carthage, estimé par les bouchers à quatre mil millions de sacs de quinzains.

Le sappin de Semiramis, estimé par deffunt maistre Robert Becquet à quatre sacs de testons de Berne. La grand serpe de Noë, estimée par les fouarciers de Lerne à six panniers de trippes.

La truelle de maistre Thomas, estimée par les plastriers à deux penniers plains de gros jaques cœur.

Le landier de maistre Pierre le cloutier, estimé par les serruriers à vingt sept cens trois mil deniers au cat.

Le grand almanach de Mauduit, estimé par le crossu du palais à semblable somme de prix si dessus.

Les prix s’adjugèrent le mardi gras, en la halle aux mercier, en la Vieille tour, où fut fait le banquet solemnel, à dix sols pour homme, à tous venans.

in Les Conards de Rouen, 2009.