(je remonte cette petite annonce, il serait curieux que parmi les visiteurs des penchants du roseau il n'y ait pas quelqu'un qui possède un début de réponse. Alors, merci de me donner une piste. Pour vous séduire, je présente à nouveau ce court et magnifique reportage de FR3 sur le développement durable du pilon)

J'étrenne une nouvelle rubrique: les petites annonces.

Vous commencez à être nombreux à venir ici (1), souvent fort silencieux parfois non. Il y a donc une petite chance qu'une annonce trouve réponse. Je tente donc la première.

J'aimerais écrire un relevé d'idées simples contre le pilon, celui des livres. Il pourrait s'appeler : « Mort au pilon !... Oui mon poulet » ou autrement, nous verrons bien.

Le pilon qui est, pour le livre, la modernité du modèle économique dominant : fabriquer des déchets et les peindre en vert, j'en ignore précisément l'étendue. « On » parle de 25 % des livres façonnés.

Ma petite annonce est :

Qui peut me dire, avec l'appui de sources fiables, la quantité des livres pilonnés chaque année en France (2) ? Et, sans vouloir pousser le bouchon trop loin : Quels sont les lieux principaux du pilonnage industriel ?




Le pilonage des livres - Ma-Tvideo France3
Les livres invendus finissent pilonnés dans une usine de Vigneux. Toutes les cinq minutes, 1,5 tonne de livres y sont détruits. Le papier est ensuite recyclé dans l'industrie papetière.

(1) une centaine de personnes par jour depuis février.
(2) nous nous bornerons à la France dans un premier temps, d'une part parce que nous y résidons, d'autre part parce qu'elle a la fâcheuse manie, par la voix de ses bredouilleurs patentés, de donner des leçons à la terre entière et même parfois... à l'Univers.