Dans notre récent entretien à propos du Souvenir de personne, Cécile Fargue exprime, en parlant de son livre : « Ce livre, ce n’est pas un « vrai » livre. Je veux dire par là que ce ne sont pas des mots, des phrases enchaînées pour faire de la littérature, pour faire beau, pour dire « oh vous avez vu comme elle écrit bien, comme c’est bien tourné, fichu.... ». Ce livre n’est pas de la littérature, c’est... quelque chose de vivant à mes yeux. » Eh bien, Cécile, quitte à me fâcher avec toi, c'est ce que précisément j'appelle un vrai livre. Et, parce que les premiers exemplaires sont là, juste à côté de moi, en beau papier vergé, sous presse, Je suis content - oui tout simplement content (1) - d'annoncer que Le Souvenir de personne sortira officiellement le 8 novembre 2010, mais peut être commandé à partir d'aujourd'hui (voir les détails pratiques ici).

Sébastien

« Ce matin, en me réveillant, j’ai trouvé sur la table juste à côté de mon lit une liasse de papiers réunis, agrafés, petit pavé blanc immaculé. Je l’ai pris. Il m’a fallu le tourner et le retourner plusieurs fois dans ma main, l’ouvrir, lire des mots au hasard, le refermer, le poser, le reprendre… pour le reconnaître enfin. Derrière son air définitif, il y avait Toi, moi, les mots que depuis des semaines je t’écris ici, l’amour qui ne s’en va jamais. Ils étaient soudain là, tous, dans ma main. C’était bien un livre, un vrai. Un que tu aurais pu toucher. Un que je pouvais toucher moi aussi, que n’importe qui sur cette terre pouvait toucher… Et c’est comme si soudain t’était rendu tout ce qui t’avait été pris. Un poids, une place. Enfin. »

Le Souvenir de personne, Cécile Fargue.

(1) le roseau, lui, fléchit un peu.

(photo : Toi, Cécile Fargue)