horloge

Paf ! Tic Tac... Je l'enfermerais bien dans une boîte hermétique ce satané son. À la naissance des horloges, il en fut une aux épices. Vous ne la connaissez pas ? Je vous en parlerai un jour prochain. Ou peut-être pas. Elle eut été dominante et nous dirions : « tiens il est gingembre moins trois pesées de cumin », ça aurait de la gueule, plus que notre quatre heures moins le quart. Mais elle n'est plus, ou remisée dans quelque coffre-fort entre deux sculptures d'art comptant pour un, en attendant un cours et sa monte ; se montrer ; ébahir ceux qui passèrent leur vie à la rejeter. Oui, il faudra, un jour que je vous en parle. Nous verrons bien le temps qu'il fera ce jour là.

Ah oui ! Revenons ici et à son chapelet de dates.

Novembre, oui, Le Souvenir de personne de Cécile Fargue. Le 8 novembre il est bien paru et bien vivant. Nous allons ces prochains jours en dérouler les entrailles sur nos penchants.

Décembre, j'espère publier quatre « petits penchants ». Rien n'est encore bouclé. Il y a quelques virgules à redresser. Mais je ne pense pas accueillir les « acheteurs » avant janvier. Juste en offrir quelques-uns alors qu'ils seront tout chaud.

3 décembre, pour les Conards, c'est manqué comme une occasion, je reporte, je reporte, mais ils reviendront.

2011 : nous verrons bien & regarderons ailleurs aussi.

À bientôt, donc.

(photo de Benjamin David, licence creative common)