Compagnon d'un moment

Elle était assise solitaire
dans ce petit resto
de la rue de la Huchette
à la seule lueur intime
de bougies rouges posées
sur les tables désertes ;
des fresques couvrant les
murs invitaient au voyage ;
la serveuse apporta
le plat de boulettes
accompagnées de riz
et d'une pomme de terre au four...
je prendrai du vin...
Oui, rouge ou rosé ?
Que me conseillez-vous ?
Nous avons un délicieux vin de Crête...
Ah, ? ... oui, je vais goûter,
du rouge alors.

Un chat,
- une perfection,
tout noir taché de blanc
au bout des pattes, sur l'œil,
et, telle une mouche
posée sur son nez rose,
un point noir -
monte la garde près de la table ;
museau levé, il attend...
Sollicitée, elle le caresse
et dit « je sais ce que tu espères »
alors, avec précaution, la langue
du chat part en reconnaissance
du petit bout de viande
que lui tend la main.
Les prunelles de velours sombre
se lèvent et quêtent à nouveau.
Tu en veux encore...
Et le jeu tendre s'achève
quand le chat repu se lève
et s'en va.

Dzovinar

Dans un monde où règnerait l'harmonie.

À paraître : Infinis paysages.