À l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, on m'a dérobé ma bibliothèque numérique. Qui peut-ce être ? Qu'est-elle devenue ? Où est-elle ? Où se cache-t-elle ? Que ferais-je pour la trouver ? Où courir ? Où ne pas courir ? N'est-elle point là ? N'est-elle point ici ?

Qui est-ce ? Arrête ! Rends-moi ma bibliothèque, coquin...

Pas celle-ci, faquin.

(le rideau s'agite)

Ah ! Te voilà, toi ? Regarde, la voilà la bibliothèque... Garce, salope, ordure, c'est maintenant, que tu reviens ? Et le pauvre roseau, dis, qui s'est fait un mauvais sang d'encre ! Il tournait, il virait, il cherchait dans tous les coins... Plus malheureux qu'une pierre, il était... Et elle, pendant ce temps-là avec ses chats de gouttières... Des inconnus, des bons à rien... Des passants du clair de lune. Qu'est-ce qu'ils avaient, dis, de plus que lui ?

Rien.

Suite à cet interlude et mon vil emprunt, je vais tâcher la ranger mieux que ça, un petit lien c'est si fragile, il faudra aussi rajouter les Scènes étranges d'une enfance de garçon, elles seront directement téléchargeables.

Merci à Padrig de m'avoir signalé cette disparition.