Quoi de mieux qu'une balade pour accueillir. Elle permet de deviser tranquillement et de découvrir.

Pour ces premières lectures buissonnières, l'accueil des auteurs invités se fera la veille. Le 24 mai. Nous leur proposerons une courte déambulation dans le centre de Saint-Aubin-du-Cormier. Mon petit doigt me dit que si fifres et tambours ne sont pas là pour rythmer nos pas, le son d'un accordéon et sa diatonie, si.

Nous partirons de la médiathèque à 18 heures pour nous rendre, en traversant vitement la place centrale - Alexandre Veillard du nom du père et de son fils déportés en Allemagne en 1943 pour ne jamais en revenir -, au jardin médiéval. Nous y ferons une halte et écouterons son intention par un des membres de l'association locale Ragoles et Béruchets.

Nous piquerons vers l'étang où il est fort possible qu'un texte parlant d'une vague gigantesque y soit lu.

Nous atteindrons les vestiges de l'ancien donjon du château de Mauclerc avec à ses pied son cormier. Un membre des amis du Pays de Saint-Aubin nous en contera les souvenirs. Une lecture surprise de la personne qui figure sur l'affiche, photographiée en ce lieu même, n'est pas à exclure.

En revenant vers le centre, nous nous pencherons vers la vallée du Couesnon qui "dans sa folie a mis le Mont en Normandie", on la devine au loin, du côté de Saint Jean.

Nous nous glisserons par la venelle qui longe l'église pour rejoindre la place Veillard. A droite, le bar d'à côté nous attendra pour étancher notre soif. Le ton de nos propos se fera soudain plus haut.

Et s'il pleut à flots, me direz-vous. Eh bien ! Nous aviserons.

(la source des images est visible en cliquant dessus)

°°°

Ce sera le 25 mai 2013, à Saint-Aubin-du-Cormier, à l'initiative de sa médiathèque.

Seront invités des écrivains, poètes, romanciers et conteurs.

Un premier accueil aura lieu la veille, à 18 heures, pour une déambulation dans les rues, les venelles et les chemins de Saint-Aubin-du-Cormier. Un réconfortant nous attendra à la fin de cette balade.

La matinée du samedi 25 mai sera propice à la rencontre, la lecture publique et le débat avec huit auteurs invités. Ils se déplaceront spécialement pour cette manifestation. Le thème retenu est « la part de soi, la part commune (1) ».

Les huit auteurs ayant accepté cette invitation sont :

L'après-midi nous ferons salon en médiathèque, pas de tables en rang d'oignons, mais une occupation fluide de l'espace avec une scène ouverte pour des lectures, des clameurs et de la musique.

nous y rejoindront.

(à suivre)

(1) les coïncidences existent parfois, mais rarement sans raisons.