Oui, alors forcément on me demande :

— Où est ce fameux cormier ?
— Bah... au pied du donjon en ruine.
— Merci... mais de quel donjon s'agit-il ?
— Euh... Celui de Pierre de Dreux, le Mauclerc.
— Foin de rapminot, me v'là renseigné guère, et l'Eure et son Loir vous savez !...
— Je n'en sais rien, mais je vous parlerais plus du Couesnon qui dans sa folie a mis le M... (oh ! oh ! ça va, on la connaît c'te là).
— C'est-y donc au-d'là la Normandie ?
— Ben oui, plus à l'Ouest, passé Fougères, au grand St'Aubin.
— Ah ! Je n'connais pas, on s'y rend comment ?
— ...
— ...

Si vous êtes à pied, il y a un charmant chemin de grande randonnée, le 37. Tiens, partez de Vitré et dirigez-vous vers le Nord-Ouest, vous traverserez : bois, futaies et bocages. Le soir, si vous entendez le hou hou du chat-huant, n'en soyez pas étonné, vous êtes sur le bon chemin. Une petite carte guidera vos pas : la voici dépliée.

En train ? La voie ferrée a disparu sous une épaisse couche de bitume, la gare itou, mais de Rennes, au sortir de sa gare, il y en a une autre, appelée routière. Il est aisé d'y prendre un car qui vous emmènera directement, c'est la ligne 9A, arrêt Saint-Aubin-du-Cormier paillote.

En automobile ? L'arrivée la plus belle est celle-ci, en venant de Fougères :


Agrandir le plan

Si vous êtes plus pressé, moins sensible au paysage, voici les itinéraires en venant :

  • du Mans :

Agrandir le plan
  • de Rennes :

Agrandir le plan
  • de Nantes :

Agrandir le plan

Et pour se garer, me direz-vous ? Facile : juste en face de la mairie.

D'autres informations pratiques suivront ce billet. À Tantôt !