Lourde peine s’il en est.
Surtout pour un témoin
Lourde peine sur pavés, pas un seul repas plein
Des plumes si vous saviez, pas de celles qui tiennent chaud
Des plumes tombées du ciel, de biens sombres cristaux
Lourde peine prononcée, une fois par les parrains
Lourde peine confirmée, par notre État souverain
Plus d’appel si ce n’est, celui fait à nos cœurs
Loups de plaine ont hurlé, déjà monte la peur
La peur.
La peur, les pleurs… il en faut du courage
Courir, toujours devant, de rivages en rivages
Apprendre et réapprendre.
Espérer mais pas trop
Se poser, observer, ne manger que de l’eau
Voir ses enfants fragiles, les sentir fatigués
Voir ses enfants habiles, les rêver bien sauvés
Voir dans l’œil étranger, un secours oui peut-être
Ou une sombre menace, un procès sans un maître
Personne qui vous défende, personne ou bien peut-être
Vous lirez, écrirez, pour ces gens une lettre.
Lune pleine pour soleil, soleil pour souvenir
Se rappeler qu’ailleurs, nous serions bien comme eux
Que nous aurions froid, que nous aurions faim
Que nos enfants fragiles se donneraient la main
Qu’ils moucheraient, qu’ils tousseraient, qu’ils trembleraient aussi
Mais qu’ils verraient en eux…
peut-être…
l’espoir de dire merci.

Amine Kaci

100 poèmes pour la famille Karasani

« 100 poèmes pour que la famille Karasani vive dans sa commune sans être inquiétée » (poèmes ou courtes proses qui seraient rendus publics).

La matière de ces textes pourrait s'inspirer des quelques éléments présents sur cette page de soutien à la famille Karasani qui vit à Saint-Aubin-du-Cormier : https://www.facebook.com/SoutienFamilleKarasani/

Chaque poème peut être déposé sur cette page/événement avec la signature du poète (elle accompagnera le poème lors de sa publication sous tout support : web, affichettes, voire brochure), sur la page facebook de « soutien à la famille Karasani », par message privé sur le compte https://www.facebook.com/CultureCormier ou à l'adresse mail : christian.domec@wanadoo.fr .

Merci pour vos contributions !