Journal des penchants du roseau

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Thierry Pavard

Fil des billets

dimanche 17 mars 2019

Dimanche 7 avril, Marion Bourdain & Thierry Pavard à Saint-Aubin-du-Cormier

62e rencontre autour du livre, à fleur de zinc

Marion Bourdain & Thierry Pavard au Bar d'à côté
pour « L'enfant éternel », mise en scène et interprétation

Dimanche 7 avril de 10h à 12h30

Le Bar d'à Côté – 33 rue porte carrée 35140 Saint-Aubin-du-Cormier vous propose de rencontrer Marion Bourdain et Thierry Pavard qui ont réalisé la mise en scène et l'interprétation de « L'enfant éternel », pièce issue du roman de Philippe Forest. Nous emprunterons ensemble le passage du roman à la scène.

Amoureux et curieux des livres, venez nombreux !

► renseignements auprès de Christian Domec - christian.domec@wanadoo.fr

L'affichette

Le livre au bar d'à côté, 7 avril 2019

°°°

Rencontres autour du livre, à fleur de zinc

Sixième saison 2018/2019

Comme pour les saisons précédentes (2013/2018), ces rencontres ont lieu chaque premier dimanche matin du mois de 10 h à 12 h 30 avec comme invité une ou plusieurs personnes ayant un lien fort avec le livre (auteur, poète, conteur, éditeur, librairie, illustrateur, relieur, photographe, etc.) dans le cadre chaleureux et détendu du bar associatif. Une manière plaisante de lever le voile sur les sources de l'écriture, les coulisses de l'édition et d'en débattre tranquillement.

Lors de ces rencontres nous sommes aussi attentifs aux animations proposées par la de Saint-Aubin-du-Cormier : en faire l'écho est un minimum ; créer des passerelles, un souhait.

À dimanche matin donc !

samedi 31 mai 2014

L'avare revisité par un jeune auteur moderne

« Ce week-end, près de 150 personnes ont assisté aux deux séances du spectacle de fin d'année que les comédiens des ateliers théâtre des Baladins de la Tour et du lycée agricole donnaient sur le parvis de l'église.

La pièce, réalisée par Thierry Pavard, directeur artistique de la troupe, était une libre adaptation de L'avare, œuvre classique de Molière, et d'une comédie Super Cagnotte, écrite par Jean Eyoum, jeune étudiant d'une banlieue parisienne et d'origine africaine.

Un tour de passe-passe avec les costumes a permis à tous les comédiens de passer sur scène, malgré le petit nombre de personnages héros de la pièce. Le texte de Molière était respecté, celles du jeune auteur introduites fort à propos. Il a été question d'avarice et de cupidité, mais il a été surtout parlé d'amour. La couleur de peau de Valère, intendant d'Harpagon et amoureux d'Élise, sa fille ; d'Anselme, vieil ami d'Harpagon, et de Marianne, aimée par Harpagon et son fils Cléante, étaient un clin d’œil à l'origine africaine de Jean Eyoum.

Les spectateurs ont passé un bon moment et ont volontiers pardonné la timidité de certains comédiens, sans doute impressionnés par leur proximité avec le public. »

Source : Ouest-France, lire l'article.